Vinsobres, l’essentiel est à l’intérieur

Crédit photo | Pauline Daniel

Sur la route de Nyons et de Vaison-la-Romaine, Vinsobres est une pépite de la Drôme Provençale, membre de l’Association nationale des villages au nom burlesque et chantant.

La culture de la vigne y a toujours été présente, avec une évolution lente mais structurée vers la reconnaissance d’un terroir singulier. Devenue cru des Côtes du Rhône en 2006, l’appellation Vinsobres est l’une des plus en altitude de la région (470 mètres pour les parcelles les plus hautes). Quatre grands territoires (première terrasse, le plateau, les coteaux et les collines) la composent, avec une alchimie complexe entre la chaleur naturelle du sud, le souffle matinal du Pontias et la fraîcheur des Préalpes toutes proches.

De part et d’autre du village (en noir sur la carte), les 1300 hectares de vignes classées « AOC Vinsobres » sont bordés de larges zones boisées (800 hectares), préservant ainsi un écosystème favorable à la qualité des sols. Çà et là, les parcelles de grenache, syrah et mourvèdre laissent place à de jolies truffières, quelques champs de lavande et arbres fruitiers. La production, exclusivement en vin rouge, est assurée par 24 domaines dont trois caves coopératives : la Vinsobraise, la Nyonsaise et les Coteaux de Saint-Maurice. « Nous produisons des vins avec beaucoup de fraîcheur, une persistance du fruit dans le temps et des tanins d’une belle finesse. Certaines cuvées présentent des notes plus épicées avec un potentiel de garde de plus d’une dizaine d’années » explique Pierre Bonnefoi, Président de l’AOC Vinsobres.

Domaine du Moulin, le gardien du temple

Viticulteur, vinificateur, éleveur, conditionneur, commercial… Au Domaine du Moulin, tout se joue sur place et depuis longtemps. Avant la vigne, il y a eu la culture de l’olive, encore en partie préservée aujourd’hui. Denis Vinson est le gardien du temple, avant lui ses parents, après lui ses fils Charles et Joseph.

Denis Vison | Domaine du Moulin à Vinsobres | www.epicuriendusud.com

« Nous ciblons une clientèle qui apprécie le vin avec l’ambition de donner envie d’acheter, plutôt que de vendre. Nous apportons notre pierre à l’offre oenotouristique avec les visites gratuites de nos caves souterraines et les dégustations vigneronnes dans notre salle à manger », précise Denis Vinson.

Les caves du Domaine du Moulin à Vinsobres | www.epicuriendusud.com

Une appellation que se féminise

A Vinsobres, comme dans de nombreuses régions viticoles de France, plusieurs domaines sont conduits par des femmes. Avec brio, Audrey Latard dirige le plus petit domaine de l’appellation (4 ha), le « Domaine du Tave ». Anna Thorburn a quitté l’Angleterre pour créer le « Domaine de l’Ancienne Ecole ». Les sœurs Mathilde et Amélie Guerre œuvrent aux vins du « Domaine Barbezier ». Quant à Anaïs Vallot, elle poursuit le travail entrepris par son père, François Vallot, précurseur de la biodynamie à Vinsobres. À 30 ans et après une première carrière réussie dans l’hôtellerie de luxe, la jeune vigneronne s’implique désormais à 100% dans le domaine. Première mesure et non des moindres : la modification du nom du domaine. « Le domaine est plus facilement identifiable, notamment à l’export, en s’appelant Vallot. Nous avons tout de même gardé l’entité géographique du lieu, Le Coriançon et ses cinq générations d’histoire », nous confie Anaïs Vallot. Le Domaine Vallot – Coriançon produit ainsi 4 cuvées en Vinsobres dont 3 passées en fût de chêne.

Anaïs Vallot dans les vignes du Domaine Vallot - Le Coriançon

Tournée vers l’œnotourisme

Dès 2007, une réflexion sur l’œnotourisme est lancée avec en 2010 l’obtention du label Vignobles & Découvertes. Vignerons et coopérateurs de l’appellation Vinsobres travaillent main dans la main pour proposer un programme d’animations complémentaires à destination d’une clientèle locale et étrangère. « À la Vinsobraise, nous impliquons nos membres pour qu’ils soient acteurs de cette démarche oenotouristique. En juillet et en août, nous organisons 3 soirées concerts, devant le caveau, avec dégustations de vins et produits du terroir », explique Erika Marre, responsable oenotourisme à la Vinsobraise.

Soirée concert à La Vinsobraise

Autres rendez-vous phares de la saison estivale, « Les Nuits Diviniques », les jeudis 20 juillet et 10 août 2017. Là aussi, amoureux des vins de Vinsobres et de la gastronomie locale, peuvent rencontrer des producteurs et vignerons, découvrir les vins de l’appellation ainsi que les produits du terroir sur la place du bassin neuf. Huile et olives de Nyons, biscuits de Provence, abricots et jus de fruits, fromages de chèvre (Picodon), saucissons, célèbres croquettes de Vinsobres… Mais à Vinsobres, l’été débute avec la balade gourmande des terroirs, le dimanche de Pentecôte (4 juin), co-organisée par le comité des vignerons et le Comité d’Animation Touristique de Vinsobres. Sur un parcours à travers les bois, les champs d’oliviers, de lavande et de vignes, les participants découvrent l’appellation et ses produits du terroir à travers des étapes gustatives et insolites. Cette année, le programme oenotouristique de Vinsobres ne s’achèvera pas avec le Ban des Vendanges (date à définir) mais les 26 et 27 novembre avec la réception par la cave coopérative La Vinsobraise, d’autres coopérateurs (champagne, fromage…).

Deux cuvées à suivre…

Domaine Le Puy du Maupas - Rouge 2013 (AB) | www.epicuriendusud.comDomaine Jaume - Altitude 420 - Rouge 2014 | www.epicuriendusud.com

Liens utiles

www.vinsobres.fr

www.facebook.com/cave.lavinsobraise

www.facebook.com/domainevallot

www.puy-du-maupas.com

www.domainepascalrichard-jaume.com

domaine-lancienne-ecole.com

———————————————————

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.




Commentez